Eveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eveil

Message par indigo le Mer 4 Juin - 23:00

A Aurélien qui a besoin de notre soutien.


Extrait de "Clés pour le Zen" de Thich Nhat Hanh.

Conversation entre Bouddha et un philosophe de son temps :

"J'ai entendu parler du Bouddhisme comme doctrine d'illumination. Quelle en est la méthode?... Autrement dit, que faites-vous tous les jours ?
- Nous marchons, nous mangeons, nous nous lavons, nous nous assayons,...
- Qu'y a-t-il de spécial dans ces actes là ? Tout le monde marche, mange, se lave, s'assoit...
- Il y a une différence. Quand nous marchons, nous sommes conscients du fait que nous marchons; quand nous mangeons, nous sommes conscients du fait que nous mangeons; et ainsi de suite... Quand les autres marchent, mangent, se lavent, s'assoient, ils ne se rendent pas compte de ce qu'ils font."

Cette conversation exprime clairement la nécessité de la pleine conscience, qui, dans le Bouddhisme, est le secret par lequel l'homme "met en lumière" son existance, produit le pouvoir de concentration, et, enfin, fait éclore la sagesse. La Conscience, c'est la colonne vertébrale de la méthode bouddhique.

Mettre en lumière l'existance?Oui, et c'est le point de départ. Si je vis sans avoir conscience de cette vie, cela revient à ne pas vivre. Je peux dire, alors, comme Albert Camus dans son roman L'Etrangé : "Je vis comme un mort". Les anciens disaient : " On vit dans l'oubli, on meurt dans le rêve." Combien de gens parmi nous et autour de nous, qui "vivent comme des morts"!... C'est pourquoi la première chose à faire est de redevenir vivant, de nous réveiller, D'être conscients de ce que nous sommes, de ce que nous faisons... Celui qui mange, qui est-il ? Et celui qui boit ? Celui qui est assi en méditation ? Et celui qui lit ces lignes ? Et quel est-il, celui-là qui brûle sa vie par oubli et par négligence ?...

Produire le pouvoir de concentration ? Oui, car la conscience de l'être est la dissipline qui aide l'homme à se réaliser. L'homme est prisonnier de son milieu social. Il est commandé par les événements sociaux. Il se disperse. Il se perd. Il ne peut revenir à son être intégral. Dans ce cas être conscient de ce que l'on fait, de ce que l'on dit, de ce que l'on pense, c'est commencer à résister à l'invasion de l'homme par son milieu et par toutes les erreurs qui naissent de l'oubli. Quand la lampe de la conscience de l'être est allumée, la conscience morale s'éclaire; et sont éclairés également les passages des pensées et des émotions. Le respect de soi-même est rétabli, les ténèbres des illusions ne peuvent plus envahir l'homme. De ce fait, la force spirituelle se concentre et se développe. Vous vous lavez les mains, vous vous habillez, vous faites les gestes de chaque jours comme avant; mais, maintenant, vous êtes conscients de toutes vos actions, paroles et pensées.

Cette prescription n'est pas seulement destinée à un novice : cette prescription est pour tout le monde, y compris les grands illuminés, y compris Bouddha lui-même. Et de fait, le pouvoir de concentration et la force spirituelle ne sont-ils pas ce qui caractérise les grands hommes de l'humanité ?

Faire éclore la sagesse ? Oui, car le but ultime du Zen est la vision de la réalité, acquise par le pouvoir de concentration. Cette sagesse est l'Illumination, la perception de la vérité de l'être et de la vie.

Je vous recommande cet ouvrage particulièrement parlant.

Gwendal

indigo

Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 41
Localisation : St Nolff Morbihan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum